Evénements

Mémento sociétés commerciales 2014
159,00 €
151,04 €

Mémento sociétés commerciales 2014

45e édition
Rédaction des Editions Francis Lefebvre
Francis Lefebvre - Mémento pratique Francis Lefebvre

A jour au 1er septembre 2013.

Cet ouvrage a pour auteurs la Rédaction des Editions (...) Lire la suite
Vous souhaitez bénéficier d'une information complète sur les nouveautés ou nouvelles éditions dans votre spécialité ? La Lettre d'information LGDJ.fr, personnalisée, est faite pour vous.

La propriété des créances : approche comparative

Agrandir l'image

La propriété des créances : approche comparative

Prix Minerve, Prix de l'Association des professeurs de droit du Québec
Tome 469
Yaëll Emerich
Editeur : L.G.D.J
Collection : Thèses
Bibliothèque de droit privé
ISBN : 978-2-275-03067-8
598 pages - Parution : 01/2008

Thème : Droit > Droit commercial et des affaires > Droit financier / Droit bancaire / Droit du crédit
Autre thème :  Droit > Droit international et étranger > Droit comparé


50,70 €   48,17 €

Expédié sous 24 heures





Présentation par l'éditeur
La propriété des créances est une notion controversée dans les systèmes juridiques romano-germaniques. Pourtant, le mouvement vers la dématérialisation des richesses conduit à envisager l’alliance de la propriété et de la créance, déjà reconnue par le biais du langage. Tant l’histoire que l’économie semblent converger vers la reconnaissance de la nature de bien des créances. Admettre cette nature ne suffit plus : encore faut-il en tirer la conséquence qui s’impose en termes d’objet de la propriété. C’est ce que semble avoir fait le récent Code civil du Québec.
Tout autant que la propriété matérielle, la propriété des créances a prétention à la technicité. Longtemps cachée sous le manteau de la titularité, la propriété des créances n’a pas une nature distincte de celle de la propriété des corps. Simplement, de même que le régime juridique de la propriété s’adapte aux biens meubles ou immeubles qui en sont l’objet, le régime de la propriété des créances épouse la particularité de l’objet matériel que constitue le bien-créance.

Préface de Frédéric Zenati-Castaing.
Yaëll Emerich est docteure en droit et professeure à la Faculté de droit de l’Université McGill. Elle y enseigne le droit des biens et le droit des sûretés. Elle a été allocataire de recherche à l’Institut d’Études Judiciaires (France) et directrice de projet au Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec (Université McGill), dont elle fait toujours partie en tant que membre du Comité de rédaction
.

Sur le même thème

Banques et blanchiment d'argent

Banques et blanchiment d'argent

2e édition
C. Lombardini
Schulthess

70,00 €   66,50 €
Ajouter au panier
Finance et gestion dans la banque

Finance et gestion dans la banque

2e édition
M. Rouach
Revue Banque

20,50 €   19,48 €
Ajouter au panier
The Accountability of Financial Regulators

The Accountability of Financial Regulators

A European and International Perspective
P. Iglesias-Rodriguez
Kluwer Law International

158,00 €   150,09 €
Ajouter au panier

D'autres ouvrages sur le même thème

librairie LGDJ.fr Annales corrigées du Score IAE-Message 2014, 17e édition
Mon panier (0)
Ouvrages consultés
Suivi de commande
la librairie juridique de référence