Au nom du père

Lecture psychanalytique de la loi du 1er mars 2002 relative à la transmission du nom de famille
15,00 €
Expédié sous 6 à 10 jours

L'effacement désormais possible de la seule nomination paternelle serait-elle le signe de l'affaiblissement de la fonction du père ?

Le discours juridique semble se déployer à partir de ce seul questionnement adossé à une assimilation entre fonction paternelle et autorité.

La chute du nom du père est probablement moins signifiante dans le social que ne l'est sa disparition dans le titre même de la loi et son remplacement par le terme « nom de famille ».

La perte de l'autorité par défaut de nom du père est alors le signe d'un retour au clan tel que celui ci a été explicité par Freud.

Ce pouvoir serait désormais contenu par et dans un nom de famille valant, au sens lacanien, nom-du-père.

EAN 9782842874759
ISBN 978-2-84287-475-9
Date de parution 02/03/2009
Nombres de pages 114
Type d’ouvrage Documents
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Ghislaine Jeannot-Pagès
Editeur Presses Universitaires de Limoges - Pulim
Collection Publications de la Faculté de Droit et des Sciences économiques de l'Université de Limoges
Thème Droit > Droit civil > Personnes / Famille / Protection mineurs et majeurs / Droit funéraire
Thème secondaire Droit > Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit > Autres ouvrages
Format Papier
Au nom du père - Ghislaine Jeannot-Pagès | Lgdj.fr
Au nom du père
15,00 €