Bien commun comme réponse politique à la mondiaisation

60,85 €
Non disponible actuellement chez l'éditeur

la mondialisation est un des traits dominants de la société internationale contemporaine. Mais alors que celle-ci se tarduit par une interdépendance et une interpénétration à un niveau global de fonctions traditionnellement locales, la société internationale demeure encore principalement organisée autour des Etats souverains et de leurs prérogatives territorialement limitées, restreignant d'autant la portée de toutes actions et décisions collectives. Le concept de bien commun pourrait être un moyen de cristalliser les conditions de légitimité indispensable à toute action collective et à toute décision globale. Mais comment transposer ce concept de bien commun dans le cadre des relations internationales ? Quelle acceptation peut avoir un tel concept dans les différents domaines des relations internationales ? Quelles initiatives institutionnelles récentes est-il possible d'observer en la matière ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente d'apporter un nouvel éclairage et d'offrir des pistes d'action concrète de réflexion.

Olivier Delas est professeur au département des sciences juridiques de l'Université du Québec à Montréal et Directeur de recherche au Centre Etudes Internationales et Mondialisation CEIM.

Christian Deblock est professeur titulaire au département des sciences politiques de l'Université du Québec à Montréal et Directeur de recherche du Centre Etudes Internationales et Mondialisation CEIM.

EAN 9782802717577
ISBN 978-2-8027-1757-7
Date de parution 04/11/2003
Nombres de pages 570
Type d’ouvrage Documents
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Christian Deblock, Olivier Delas
Editeur Bruylant
Format Papier
Bien commun comme réponse politique à la mondiaisation
Bien commun comme réponse politique à la mondiaisation
60,85 €