Commentaire de la Critique de la faculté de juger d'Emmanuel Kant

Introduction et 2e partie

Commandez cet ouvrage par DHL avant 13h et recevez-le demain

Disponible à la librairie LGDJ à Paris

En stock, expédié sous 24h

Plus que 1 exemplaire !
15,90 €
  • : Entremises éditions
  • : Carte blanche
  • : 13/01/2022
  • : 9782382550328
264 pages
Résumé

Résumé

L'intérêt majeur de la troisième des Critiques kantiennes est que son auteur s'y affronte à lui-même en cherchant la solution de difficultés dont il a conscience que son système les laisse pendantes, bref en cherchant à sauver ce dernier de ce qui le menace de l'intérieur.

Parallèlement, nul doute que cette dernière oeuvre ait préludé à l'histoire de la science naturelle ultérieure en réhabilitant philosophiquement les concepts et principes majeurs du finalisme aristotélicien, soit d'une conception de la nature qui donne à comprendre comment l'agir humain peut s'exercer et être pensé sans contradiction avec ce qui le précède et le rend possible.

Dès lors que ladite science en est arrivée à renoncer au pseudo-déterminisme de la mécanique classique, le principe qui pour Kant menaçait essentiellement l'humanisme moral doit cesser du même coup d'être considéré comme un a priori constitutif de l'explication scientifique des réalités naturelles. Disparaît alors ce qui a été, de l'aveu même de Kant, la motivation fondamentale qui a donné son sens à la construction de son système. Si l'on ajoute à cela les contradictions qu'un Vaihinger, entre autres, n'a pas manqué de relever dans la Critique de la raison pure, on trouvera chez Kant les meilleures raisons de faire retour à la métaphysique à laquelle il passe pour avoir mis fin.

C'est peut-être à ce titre qu'il y a lieu de considérer la Critique de la faculté de juger comme le « couronnement » de l'oeuvre de Kant, soit comme le moment où, poussant à sa limite l'Intelligence de son propre système, il indique la voie dans laquelle celui-ci se révèle apte à produire des fruits philosophiques que sa lettre ne laissait pas prévoir.

Michel Nodé-Langlois, ancien élève de l'École Normale Supérieure, agrégé de philosophie, enseigne la philosophie et l'histoire de la philosophie en classe de khâgne au lycée Pierre-de-Fermat, à Toulouse.

Caractéristiques
ISBN13 978-2-38255-032-8
EAN 9782382550328
Titre Commentaire de la Critique de la faculté de juger d'Emmanuel Kant
Sous-titre Introduction et 2e partie
Date de parution 13/01/2022
Nombre de pages 264
Type d'ouvrage Essais
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Michel Nodé-Langlois
Editeur / Collection / Sous-collection Entremises éditions / Carte blanche
Thème Droit > Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit > Philosophie du droit
Format Papier

Consulter aussi

  Loading...