Justice ou précipitation

L'accélération du temps dans les tribunaux

Expédié sous 6 à 10 jours

22,00 €
  • : Presses Universitaires de Rennes - P.U.R.
  • : L'univers des normes
  • : 11/05/2016
  • : 978-2-7535-4907-4
216 pages
Résumé

Résumé

La justice conserve l'image surannée d'une institution marquée par les délais et les retards. Or, dans la pratique, les tribunaux sont désormais soumis à des impératifs de rapidité. Encouragé tant par le public, qui exige des réponses immédiates, que par les autorités judiciaires, soucieuses d'améliorer leur image, ce mouvement d'accélération s'accompagne du déploiement d'outils de gestion et de contrôle qui pèsent sur les magistrats et les fonctionnaires.

L'accélération du temps judiciaire permet de « gagner du temps » sur les affaires courantes qui submergent les juridictions, mais elle rend plus exigeante la coordination entre les acteurs et empêche de prendre du recul sur les dossiers.

Pour analyser les effets de cette pression du temps, cet ouvrage examine trois segments de l'activité judiciaire en France et en Belgique : le traitement rapide des affaires pénales, le divorce, les assises. L'enquête réalisée dans cinq tribunaux montre que l'accélération, omniprésente, a des manifestations différenciées. Non seulement elle n'a rien d'un mouvement uniforme et cohérent, mais en plus elle suscite des tensions et des remises en cause parfois douloureuses. Si les acteurs de la justice acceptent volontiers de sacrifier une partie des prérogatives liées à leur fonction pour être plus efficaces, chacun conserve un attachement à la part « sacrée » de son métier qui le conduit à résister à certaines mesures. L'institution elle-même est ébranlée par cette accélération qui la fragilise.

Benoit Bastard, sociologue, directeur de recherche au CNRS, a réalisé de nombreux travaux sur l'activité des tribunaux et l'intervention judiciaire dans la famille.
David Delvaux, chercheur et maître de conférences à la faculté de sciences sociales de l'université de Liège (Belgique).
Christian Mouhanna, sociologue, CNRS, spécialiste des politiques pénales et du fonctionnement des tribunaux, est directeur du CESDIP-Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales.
Frédéric Schoenaers, professeur de sociologie, doyen de la faculté de sciences sociales de l'université de Liège.
Caractéristiques
ISBN13 978-2-7535-4907-4
EAN 9782753549074
Titre Justice ou précipitation
Sous-titre L'accélération du temps dans les tribunaux
Date de parution 11/05/2016
Nombre de pages 216
Type d'ouvrage Colloques, études et rapports
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Benoit Bastard, Christian Mouhanna, David Delvaux, Frédéric Schoenaers
Editeur / Collection / Sous-collection Presses Universitaires de Rennes - P.U.R. / L'univers des normes
Thème Droit > Procédure civile / Droit de l'exécution / Droit processuel > Procédure civile
Format Papier

Consulter aussi

  Loading...