La vie politique saisie par le droit privé

Préface Jacques Mestre

Expédié sous 6 à 10 jours

30,00 €
452 pages
Résumé

Résumé

Il pourrait être tentant, de prime abord, de mettre en doute la vocation du droit privé à saisir la vie politique. Cela étant, à côté des relations publiques, qui en constituent le noyau dur, la politique est également le siège de rapports privés entre des personnes privées.
Dès lors, l'objet de cette thèse est d'examiner de quelle façon le droit privé appréhende ces relations.
A cet égard, les finalités publiques de l'activité entraînent un relatif désengagement du droit. Celui-ci s'adapte donc à la spécificité de son objet.
D'une part, les fonctions politiques sont en marge du domaine patrimonial, économique, et des activités professionnelles : la politique est tenue pour sacrée par le droit.
D'autre part, les personnalités politiques sont exposées aux regards et aux critiques de tout un chacun, et donc moins protégées par le droit que les personnes anonymes.
En revanche, les moyens privés, mis en oeuvre dans la vie politique, sont régis par le droit commun le plus classique, qui les contrôle en tant qu'ils sont licites, et les sanctionne dans la mesure où ils s'avèrent illicites. Tel est le cas des hypothèses de corruption au sens large.
En définitive, le droit privé est respectueux des fins, mais contrôle les moyens de la conquête politique.

Préface Jacques Mestre, Professeur à l'Université Paul Cézanne Aix-Marseille III, Doyen honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique.
Caractéristiques
ISBN13 978-2-7314-0550-7
Titre La vie politique saisie par le droit privé
Sous-titre Préface Jacques Mestre
Date de parution 11/2006
Nombre de pages 452
Type d'ouvrage Thèses
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Peggy Larrieu
Editeur / Collection / Sous-collection Presses Universitaires d'Aix-Marseille - P.U.A.M. / Institut de Droit des Affaires
Thème Droit > Sciences politiques
ISBN10 2-7314-0550-3
Format Papier
  Loading...