Le congé dans le bail immobilier urbain

  • Auteur : Brigitte Blanc-Jacob
  • Editeur : LGDJ
  • Collection : Thèses
  • Sous-collection : Bibliothèque de droit privé
  • Numéro du tome : 458
  • Parution : 18/04/2006
  • EAN : 9782275030067
  • 472 pages

Plus que deux exemplaires !

38,55 €
Commandez cet ouvrage par DHL
avant 13h et recevez-le demain
Disponible à la librairie LGDJ à Paris
En stock, expédié sous 24 heures

L'intérêt de la doctrine pour le congé s'est récemment avivé. La multiplication des législations spéciales réglementant cet acte a renouvelé la question de sa nature juridique : acte juridique unilatéral, d'une part, acte de rupture, d'autre part. L'analyse du congé en acte juridique unilatéral permet de préciser le rôle - incertain en doctrine - de la volonté unilatérale dans la production de la rupture et de définir ainsi la nature exacte - unilatérale, contractuelle, légale... - des différentes obligations de la rupture unilatérale : obligation de notifier l'acte dans les formes et délais imposés, mais aussi, obligation, pour le preneur, de restituer les lieux à la date d'effet du congé, obligation, pour le bailleur, auteur d'un congé pour habiter, d'habiter effectivement les lieux repris dans ce but, obligation de les vendre si tel était le motif du congé, obligation de reloger le preneur, de lui payer une indemnité d'éviction, etc. C'est l'entier régime du congé qui se trouve concerné : ses conditions, ses effets, sa sanction. L'analyse du congé en acte de rupture permet de dégager la spécificité du congé, notamment par rapport à l'acte extinctif ou l'acte de résiliation du bail. Le congé n'est pas un acte simplement extinctif, car il oblige toujours le preneur, directement ou non, à faire quelque chose envers le bailleur : lui restituer les lieux loués en bon état. Le congé est, plus précisément, un acte de rupture de la relation locative, car il n'est pas toujours un acte de rupture du bail : il peut également avoir pour effet de faire obstacle à la tacite reconduction d'un bail expiré. Les deux éléments de définition ainsi proposés du congé forment les deux parties de cette étude : le congé est un acte juridique unilatéral (1re partie) de rupture de la relation locative (2e partie).

EAN 9782275030067
ISBN 978-2-275-03006-7
Date de parution 18/04/2006
Nombres de pages 472
Numéro du tome 458
Type d’ouvrage Thèses
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Brigitte Blanc-Jacob
Editeur LGDJ
Collection Thèses
Sous-collection Bibliothèque de droit privé
Thème Droit > Droit immobilier
Format Papier
Le congé dans le bail immobilier urbain - Brigitte Blanc-Jacob | Lgdj.fr
Le congé dans le bail immobilier urbain
38,55 €