Le divin, l'Etat et le droit international

Essai sur l'apport de la pensée biblique et du religieux dans la construction du droit international contemporain

Non disponible actuellement

40,00 €
  • : Presses Universitaires d'Aix-Marseille - P.U.A.M.
  • : Droit et religions
  • : 25/03/2013
  • : 978-2-7314-0869-0
534 pages
Résumé

Résumé

L'imbrication du divin et du religieux, d'une part, du droit et notamment du droit international d'autre part, est un sujet dont l'actualité frappe l'observateur. Après des décennies pendant lesquelles la sécularisation et la fin de l'histoire ont pu masquer une telle imbrication, cette dernière est brusquement réapparue à l'oeil occidental au début du XXIe siècle. Un examen plus attentif démontre que le retrait du divin et du religieux de la sphère juridique était une impression essentiellement ressentie dans l'Occident des deux derniers siècles, sans concerner de manière identique tous les États ni chacun d'entre eux dans l'ordre interne.
Si l'accent est mis sur la Bible plutôt que sur les textes sacrés d'autres religions, c'est précisément parce qu'elle a influencé l'Occident, c'est-à-dire l'espace géographique et intellectuel où est né le mouvement de sécularisation. C'est dans cet espace que les concepts d'État et de souveraineté, centraux pour le droit international contemporain, ont vu le jour. L'un comme l'autre sont influencés par la lecture du texte biblique, et la perspective chrétienne est ici présentée en même temps que la perspective juive. Ces deux visions différentes ont nourri des débats, dont l'un opposa de manière fort polémique deux penseurs juridiques majeurs du XXe siècle. Cette polémique illustre les limites du mouvement intellectuel de sécularisation, mouvement qui intéresse au premier chef le droit public interne et le droit international.
En réalité, la sécularisation n'empêche pas l'État de figurer comme une nouvelle forme de divinité, dont les bienfaits dispensés aux citoyens se nomment « providence » et dont l'expression principale du contrat social, la constitution, comprend dans de nombreux cas des références explicites au divin et à la religion. Ces dernières sont encore davantage mises en avant dans le cas particulier des relations israélo-pontificales, deux États tributaires de la Bible dans des proportions différentes et dans des interprétations qui ont longtemps empêché la reconnaissance de l'un par l'autre. Là encore, divin et religieux continuent d'imprégner le droit international.

Préface Raphaël Draï, Professeur émérite à la Faculté de droit et de science plitique d'Aix-en-Provence.
Caractéristiques
ISBN13 978-2-7314-0869-0
EAN 9782731408690
Titre Le divin, l'Etat et le droit international
Sous-titre Essai sur l'apport de la pensée biblique et du religieux dans la construction du droit international contemporain
Date de parution 25/03/2013
Nombre de pages 534
Type d'ouvrage Thèses
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Mathieu Altbuch
Editeur / Collection / Sous-collection Presses Universitaires d'Aix-Marseille - P.U.A.M. / Droit et religions
Thème Droit > Libertés publiques / Droits de l'homme
Thème secondaire Droit > Droit international et étranger > Autres ouvrages
Format Papier
  Loading...