Le droit, vecteur de la gouvernance en santé ?

Défis théoriques et enjeux pratiques de l'accès aux soins de la santé
44,00 €
Non disponible actuellement

La littérature des dernières années abonde d'ouvrages dressant le constat de l'apparition et de l'usage par les États de nouveaux modes de régulation, de nouveaux instruments de l'action publique, de nouveaux mécanismes et dispositifs pavant l'exercice du pouvoir étatique. Le pas-sage du gouvernement, associé à des modes de réglementation de type command & control, vers une gouvernance intégrant un nombre croissant de dispositifs de régulation plus participatifs est avéré. Le Québec n'échappe pas à cette mutation de la réglementation vers la régulation. Divers usages du droit et de la loi, de même que de nouveaux instruments juridiques, sont donc maintenant associés au phénomène de nouvelle gouvernance de l'action publique. Or, la transformation du rôle de l'État, et plus spécifiquement de l'action publique, vers l'atteinte d'une plus grande réflexivité de sa gouvernance commande qu'une réflexion soit entreprise sur les conditions de possibilité d'une gouvernance par le droit.

Ce collectif, issu d'un colloque qui a eu lieu en mai 2011, réunit 13 auteurs qui souhaitent réfléchir le rôle du droit dans la gouvernance de la santé, et la suffisance de certains dispositifs mis en place afin de favoriser l'accès aux soins de santé et aux nouvelles technologies médicales. À cet effet, diverses problématiques spécifiques sont abordées, lesquelles sont regroupées dans cet ouvrage en trois chapitres. D'abord, le premier chapitre propose une réflexion d'arrière-plan sur la suffisance réflexive du droit à permettre cette gouvernance. Puis, le chapitre Il interroge les modes d'élaboration des normes et les processus de participation collective en matière de santé et de pharmaceutique. Enfin, le chapitre III aborde la question de la contractualisation liée à l'accès au réseau de la santé et plus spécifiquement, l'impact du recours au privé.

Sous la direction de Louis Lalonde.
En collaboration avec Stéphane Bernatchez.
Ont contribué à cet ouvrage, par ordre de présentation de leur article, Mustapha Mekki (Université Paris XIII), Pierre Issalys (Université Laval), Yasmine Jouhari (Université de Sherbrooke), Louise Lalonde (Université de Sherbrooke), Luc Bégin (Université Laval), Trudo Lemmens (Université de Toronto), Candice Telfer (ministère du Procureur général de l'Ontario), Laurence Largenté (Groupe Cirano), Mélanie Bourassa-Forcier (Université de Sherbrooke), Jean-Baptiste Thierry (Université de Nancy 2), Alejandra Boto (Université d'Oviedo), Ida Ngueng-Feze (Université McGill) et Yann Joly (Université McGill).

EAN 9782920003514
ISBN 978-2-920003-51-4
Date de parution 05/10/2012
Nombres de pages 296
Type d’ouvrage Colloques - Etudes - Rapports
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Louise Lalonde
Editeur Editions Revue de Droit de l'Université de Sherbrooke
Thème Droit > Droit de la santé / Droit médical > Autres ouvrages
Thème secondaire Droit > Droit international et étranger > Droit international privé
Format Papier
Le droit, vecteur de la gouvernance en santé ? - Louise Lalonde | Lgdj.fr
Le droit, vecteur de la gouvernance en santé ?
44,00 €