Nature et souveraineté

Disponible à la librairie LGDJ à Paris

En stock, expédié sous 24 heures

Plus que 1 exemplaire !
70,00 €
  • Volume 2
  • : LEGITECH
  • : Droit et Écolomie
  • 1re édition
  • : 16/02/2021
  • : 978-2-919782-74-1
246 pages
Résumé

Résumé

La modernité nous présente un homme réduit à la dimension d'un sujet devant une nature ravalée au rang d'objet. Il faut sans doute remonter à la fondation du politique et de la culture occidentale pour repérer les premiers pas d'un homme qui repousse la nature pour mieux s'élancer à sa conquête. Platon indique déjà le chemin à suivre. Sortir de la caverne, terrain des compromis et des apparences. S'extraire de la cité et de son milieu, pour se diriger vers le « sol » enfin ferme des Idées et pour en ramener des lois qui apporteront la lumière et l'ordre en ces lieux obscurs et déshérités de la vie publique. Cette tradition occidentale d'un pouvoir en surplomb, d'une légalité qui gouverne les hommes et les choses, introduit la grande séparation de l'homme et de la nature. Les théories modernes du droit naturel politisent la séparation. Elles spéculent sur l'origine du politique et elles imaginent des hommes quittant l'état de nature pour chercher refuge dans la société. Le politique ne semble concerner que des hommes qui doivent tomber d'accord. Le monde commence son éclipse. Le contrat social devient la terre promise ou la nature se cantonne à un individu : car le droit à la conservation ou la liberté capte toute la nature disponible. La Révolution et la Déclaration des droits de l'homme donneront le maximum d'étendue politique et juridique à cette orientation anthropocentrique. Tout homme accède à la qualité de sujet de droit et, bien longtemps après la découverte romaine de la personnalité, cherche à briser les chaînes d'un pouvoir qui devra se réinventer démocratique.
L'homme s'arroge des droits et il laisse le monde à l'extérieur du projet politique ou avec le statut d'objet. D'un côté, une nature inerte ou presque, et en tout cas sans esprits et sans droits. De l'autre, un homme, ses lois et une volonté de dominer. Car la natureobjet doit se conformer à ses besoins.
Cette domination n'est pas simplement évidente ; elle s'élève jusqu'au conflit contre des éléments que l'humain devrait vaincre pour se réaliser. Selon Jules Michelet : « Avec le monde a commencé une guerre qui doit finir avec le monde, et pas avant ; celle de l'homme contre la nature, de l'esprit contre la matière, de la liberté contre la fatalité... La nature reste la même, tandis que chaque jour l'homme prend quelques avantages sur elle ».

Michel Bruno, Maître de conférences HDR, Droit public -Directeur, Laboratoire d'Études en Droits Fondamentaux, des Échanges Internationaux et de la Mer (EA 1013).

Jean-Marc Roy, Maître de conférences, Droit privé et sciences criminelles. - Directeur adjoint, Laboratoire d'Études en Droits Fondamentaux, des Échanges Internationaux et de la Mer (EA 1013)- Responsable de la formation :Master Carrières judiciaires.
Caractéristiques
ISBN13 978-2-919782-74-1
EAN 9782919782741
Titre Nature et souveraineté
Numéro d'édition 1
Date de parution 16/02/2021
Nombre de pages 246
Numéro de volume 2
Type d'ouvrage Guides
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Michel Bruno, Jean-Marc Roy
Editeur / Collection / Sous-collection LEGITECH / Droit et Écolomie
Thème Droit > Droit international et étranger > Droit étranger
Thème secondaire Droit > Droit de l'environnement
Format Papier
  Loading...