Pouvoir et génocide

Dans l'oeuvre du Tribunal pénal international pour le Rwanda
25,00 €
Expédié sous 2 à 5 jours

Entre avril et juillet 1994, un million de Rwandais - hommes, femmes et enfants - furent exterminés parce qu'ils étaient Tutsi. Le pouvoir d'État mobilisa la population dans ce génocide qui constitue un événement majeur de la fin du vingtième siècle. Quelques mois après, le Conseil de sécurité des Nations Unies créait un Tribunal international pour juger les auteurs des massacres. Ce tribunal délivra son premier jugement en 1998, son dernier arrêt en 2015. Rafaëlle Maison analyse la manière dont cette juridiction a restitué la dimension politique du génocide des Tutsi du Rwanda, et plus précisément le rôle du gouvernement rwandais. Fondé sur la lecture comparée des jugements relatifs au pouvoir central, l'essai donne à voir une jurisprudence méconnue, qui peine à rendre compte de l'organisation des massacres et va parfois jusqu'à consacrer la thèse douteuse de la « sauvagerie populaire ». Gommant les influences extérieures, et notamment la présence française au Rwanda, l'oeuvre judiciaire fait opportunément disparaître la dimension post-coloniale du génocide et la douloureuse question de la complicité. C'est un récit judiciaire parcellaire, parfois contradictoire, qui s'expose ici et dont il s'agit de comprendre la mécanique et les raisons. Agrégée des facultés de droit, Rafaëlle Maison est professeur de droit public à l'Université Paris Sud. Ses travaux portent largement sur la justice pénale internationale.

EAN 9782247159635
ISBN 978-2-247-15963-5
Date de parution 18/01/2017
Nombres de pages 164
Type d’ouvrage Essais
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Rafaëlle Maison
Editeur Dalloz
Collection Les sens du droit
Sous-collection Essai
Thème Droit > Droit pénal & procédure pénale > Droit pénal international
Format Papier
Pouvoir et génocide - Rafaëlle Maison | Lgdj.fr
Pouvoir et génocide
25,00 €