Retour à la liste

Théorie relationiste du droit

De la French Theory à une pensée européenne des rapports de droit

N° de réf. 9782275047133

En stock, expédié sous 24h

- Livraison à 0.01€

64,00 €
Plus que 2 exemplaires !
Résumé
Le projet de cet ouvrage est de dégager une théorie relationiste du droit à partir de la French Theory pour être en mesure de penser certaines transformations juridiques contemporaines, notamment au plan européen.
Ce que l'on appelle aux États-Unis la French Theory réunit des auteurs français tels que Derrida, Lacan, Foucault ou encore Deleuze, ayant écrit entre 1966 et 2000. S'ils ont fait l'objet de nombreuses critiques souvent justifiées, ils font cependant partie d'un héritage intellectuel que l'on ne peut ignorer et dont il importe de faire l'inventaire pour le droit. Leurs pensées ont eu un fort impact sur les mouvements américains tels que les Critical Legal Studies. Or, elles n'ont pas eu paradoxalement de conséquences importantes sur la théorie du droit en Europe et en France en particulier. L'hypothèse générale de ce livre est que la French Theory qui met l'accent sur la relation plutôt que sur la norme et la loi peut contribuer à mettre à jour une théorie du droit renouvelée. L'approche n'est pas philosophique, mais juridique.
À partir de la French Theory et de ses grandes caractéristiques telles que la déconstruction, le recours à la fiction, la recherche des différences et une critique de l'état du droit et de la société, le lien de droit peut être envisagé plutôt comme une juste distance entre deux parties que comme une chaîne légale. Il apparaît de plus qu'un rapport juridique (tel que le lien de nationalité, d'obligation ou de filiation) implique un processus de symbolisation générant un espace-temps sous l'égide d'un tiers.
Un tel processus peut cesser de produire des effets et conduire à des phases de désymbolisation telles que l'on peut les observer aujourd'hui sous les coups de boutoir des régulations économiques, managériales et techniques. Une resymbolisation peut néanmoins être envisagée en appliquant à l'espace judiciaire français et européen la théorie relationiste du droit dont l'existence - souvent discrète - est avérée dans la plupart des pays européens.
Utilisant le fil rouge d'une coïncidence entre deux événements dans le prolongement de la French Theory, l'auteur tente de montrer qu'une théorie du droit fondée sur le concept central de rapport juridique est possible et peut conduire avec d'autres concepts à dégager une approche juridique du monde, autrement dit une cosmologie du droit.

Emmanuel Jeuland est professeur de droit à l'École de droit de la Sorbonne de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il enseigne le droit processuel et la théorie du droit. Il mène des recherches sur la Justice et les rapports de droit. Il dirige le Département de recherche Justice et Procès de l'Institut de recherche juridique de la Sorbonne (IRJS). Il est l'auteur d'un ouvrage de Droit processuel général (LGDJ coll. Domat), co-auteur d'un ouvrage de Droit judiciaire privé et a écrit un essai sur les liens de parole intitulé La fable du ricochet qui a reçu le prix Debouzy en 2011.
Caractéristiques
ISBN13 978-2-275-04713-3
Titre Théorie relationiste du droit
Sous-titre De la French Theory à une pensée européenne des rapports de droit
Numéro d'édition 1
Date de parution 03/2016
Nombre de pages 508
Type d'ouvrage Manuels, précis et mémentos
Support Livre
Langue Français
Auteur(s) Emmanuel Jeuland
Editeur / Collection / Sous-collection L.G.D.J / Hors collection
Thème Droit > Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit > Théorie du droit
Format Papier
Dans la même collection
  En cours de chargement...